Paramètres thème

Layout Mode
Couleur de thème
Choisissez vos couleurs
Couleur de fond:
Réinitialiser
8 raisons de choisir le Cavalier King Charles

8 raisons de choisir le Cavalier King Charles

Nos 8 raisons de choisir le Cavalier King Charles – Pourquoi M’man a choisi Fée ?

Lorsque M’man a pu accueillir son Toutou 24h/24 et 7jrs/7 avec elle, la question du choix du Toutou ne s’est pas posée longtemps. Baignée dans le CKC depuis ses premiers jours, c’est tout naturellement que M’man a choisi cette race ! Et pour cause… Le CKC a de nombreux atouts pour nous !

Cet article relate notre avis et notre expérience sur le Cavalier King Charles : nous n’avons pas la prétention de tout connaître sur la race et il est possible que certaines particularités du CKC mentionnées ici ne se retrouvent pas chez tous les CKC.

1)      Sa Taille

Tout le monde le sait, le Cavalier King Charles est un chien de petite taille. Le standard de la race indique un poids allant de 7 à 8kg selon le sexe. Ouf, avec mes 7.2kg je suis pile dedans ! Ma petite taille est un réel atout selon M’man : elle peut me porter facilement, je peux l’accompagner discrètement dans les transports en commun, dans les boutiques, dans les restaurants… Bref : elle m’emmène partout ! Et c’est très pratique – c’est elle qui le dit, moi je ne fais que vous le retranscrire !

Quand j'étais petite...

Je la soupçonne d’en profiter largement parfois – ou alors… c’est moi qui en profite, selon le point de vue ! Par exemple, lors de séances shopping, improvisées ou programmées, à peine arrivées à la porte du magasin je regarde M’man, tourne mon popotin vers elle et entame un petit saut sur les pattes arrières et… zou dans les bras ! Et ça, ça a plusieurs avantages les copains : on n’est pas tiré dans tous les sens avec des allées et venues dans le magasin et surtout M’man a les mains occupées donc elle peut prendre moins d’articles dans les mains ! Ce point est stratégique pour passer moins de temps dans les magasins et puis c’est bon pour le porte-monnaie à M’man aussi. Heureusement que je suis là pour y penser ! Passons aux transports en communs. Quand on part en vacances et qu’on traverse la France, on le fait parfois en train. Pour l’occasion M’man prend des billets en Première Classe : il y a  plus de place pour moi ! Elle toute seule : Deuxième Classe ; avec Fée : Première Classe – c’est ça l’éducation du maître les copains ;) ! On a nos petites habitudes maintenant et j’aime plutôt bien ça, même si c’est long à la fin – tous ces champs qui défilent par la fenêtre et on ne peut pas y aller… Bref, un petit toutou c’est pratique !

2)      Sa bouille

Qui ne craque pas devant un petit chiot Cavalier King Charles de deux mois ? Une tête ronde, de grands yeux globuleux et de petites oreilles frisottées – mais c’est tout moi ça ! – et voilà : le cocktail gagnant pour que tout le monde craque pour vous ! Avec nos grands yeux on sait bien comment communiquer avec les humains, et on sait les faire fondre aussi… De la joie, de l’envie, de l’amour : autant de sentiments que l’on exprime avec notre jolie tête ronde. Mais il ne faut pas oublier aussi nos mimiques, plus personnelles et spécifiques à chaque individu, qui traduisent notre caractère ! Par exemple, il paraît que je fais la tête, souvent. Cela se traduit par des yeux presque fermés et surtout par des babines remontées. Effectivement, nos babines sont également un élément important à observer pour analyses nos expressions : elles font partie de notre langage corporel. Pour moi, des babines détendues indiquent que je suis contente, que tout va bien. Par contre, si mes babines remontent, et dévoilent ma mâchoire inférieure avec des poils tout marron et baveux, cela montre que je ne suis pas d’accord avec M’man (pour diverses raisons mais les plus récurrentes sont lorsqu’elle fait des photos ou qu’elle prend le mauvais chemin pour la balade). Parfois, je fais tellement des « Têtes de Fée » que M’man en rigole… et moi j’aboie du coup ! On se comprend assez bien toutes les deux !

3)      Son caractère

L’avantage du chien de race, c’est de savoir quand on prend un jeune chiot qu’il aura un caractère défini, avec quelques adaptations liées à chaque individu en fonction de la génétique et de l’environnement du chiot. Le fait de connaître la race de son futur Toutou, c’est pratique pour choisir le Toutou qui convient à notre mode de vie, notre caractère et notre lieu de vie. Ainsi, lorsqu’on choisit le Cavalier King Charles, on sait que ce sera un chien facile, joyeux, gentil, qui sera calme avec l’âge etc… Effectivement, quel CKC n’a pas un caractère enjoué et facile à vivre ? Moi ! Oups…

Le CKC est un chien toujours heureux... Presque...

Bon. Si tous les CKC ont les mêmes traits de caractère à la base, chacun les exprime à sa manière – et chaque maître les interprète à sa manière aussi ! L’une des caractéristiques reconnues du cavalier c’est d’être toujours content et d’aller facilement vers tous les humains mais cela n’est pas vrai pour tous les CKC ! Moi, je n’aime pas aller voir les humains étrangers et je ne me laisse pas approcher et toucher par tout le monde, même par des humains que je connais. De plus, je suis réputée pour être une « Fée la gueule » (??!! non mais M’man exagère…) parce que j’exprime parfois mon désaccord avec M’man. En fait, je ne râle pas, je m’exprime – vous connaissez la phrase non ? Un lieu que je n’aime pas, un chemin que je n’ai pas envie de prendre, un téléphone dans les mains à M’man, une gamelle qui ne vient pas… Bon il y a beaucoup de raisons pour faire la tête. C’est ce qui fait partie de mon caractère ! Et ça… je soupçonne que c’est M’man qui l’ait développé ! Je pense qu’elle m’a un peu trop gâtée, du coup… quand quelque chose ne me plaît pas je sais que je peux avoir mieux si je m’y prends bien ! Héhé c’est ça aussi l’expérience ! Malgré tout, M’man m’adore, et je suis sûre même qu’elle aime mon caractère de cochon !

4)      Sa douceur

La douceur fait aussi partie du caractère du CKC, mais elle mérite bien un paragraphe tant elle est présente chez le CKC ! Chaque propriétaire de Cavalier King Charles le sait ! S’il y a une chose que ce petit toutou ne connaît pas, c’est l’agressivité !

Rarement brut, même en étant jeune, le Cavalier King Charles est doux dans ses mouvements. Il a d’ailleurs besoin d’être éduquer avec douceur et tact, car il est très sensible. Un geste trop brusque, un ton trop fort : voici deux ennemis de l’éducation d’un CKC – c’est aussi valable pour les autres toutous ! Et puis… il y a les fois où je viens coller mon nez contre M’man, tout doucement, avec des petits « snif snif » : c’est l’annonce d’un gros câlin ! Parce que le Cavalier, c’est un toutou à câlin ! On adore ça : les bisous, les caresses, les gratouilles… On n’oublie pas non plus les fois où j’escalade M’man sur le canapé ou dans la voiture pour changer de place (ou les copains à 4 pattes aussi) : tout en douceur – quoi que… des fois il paraît que je me laisse aller et que je ne me préoccupe pas de ce qui se trouve sous mes pattes… Mouais… Mais j’y pense… les courses de chats en extérieur ne comptent pas hein ?!

5)      Sa polyvalence

Le Cavalier King Charles réussit à adapter son énergie en fonction de vos habitudes : vous souhaitez rester au calme à la maison ? Ou vous aimez sortir prendre l’air tous les jours et bouger ? Il sait faire les deux ! Attention, même s’il est bien loin du Jack Russel qui a besoin de se défouler presque jour et nuit, il a besoin d’un minimum d’exercice physique pour être bien dans ses pattounes, surtout quand il est jeune. Une fois que l’excès d’énergie est parti, il est capable d’être calme toute la journée. De plus, avec l’âge son besoin d’exercice physique diminue : au-delà de 4 ans, un Cavalier King Charles devient plus calme. Bref, nous sommes des toutous de canapé qui aiment le grand air ! Quand j’étais petite, je courais plus de deux heures par jour dans la forêt ou dans les champs. Grâce à moi, M’man fait de la course à pied tous les hivers et du vélo lorsqu’il fait trop chaud, avec moi dans le panier sur le vélo ! On ne compte plus les milliers de kilomètres qu’on a faits ensemble, toutes les deux, à pied, en courant, à vélo… M’man aime dire que les années les plus faciles étaient de mes 4 ans à mes 6 ans. Aujourd’hui je suis beaucoup plus calme, les grandes marches de 15 km sont trop longues, alors on adapte les circuits pour moi. En semaine, j’en demande de moins en moins le matin et le midi, quand M’man rentre du travail : 5 minutes et zou, je demande à faire demi-tour ! Bon… Rassurez-vous le soir je me défoule avec une bonne sortie (sinon il paraît que je suis insupportable !?). En bref, le Cavalier King Charles est un parfait dosage entre le besoin d’exercice et de canapé !

Chien des villes, chien des champs... Chien d'extérieur ou de canapé : le CKC est polyvalent !

6)      Son poil

Parce qu’il est doux et soyeux, le poil du Cavalier King Charles est un de ses sérieux atouts – pour nous en tout cas. Agréable au toucher, qui n’a pas mis son nez dans les poils de son toutou lors des instants câlins ? Avec ses poils mi-longs, le Cavalier King Charles a besoin d’un brossage régulier pour ne pas avoir de nœuds, surtout dans les oreilles ! C’est une belle occasion pour profiter d’un moment privilégié à deux, grâce auquel la complicité entre le toutou et son maître peut se développer. Le brossage peut aussi devenir une « Mission Spéciale Education » lorsqu’il s’agit d’entretenir les papattes à la tondeuse pour éviter les plumeaux entre les coussinets, qui peuvent devenir gênants et dangereux si des saletés restent coincées dedans. Voyez-vous, M’man n’a pas encore compris que je déteste avoir la tondeuse entre les doigts de pattes, surtout à l’arrière : ça vibre, c’est désagréable. Pour que je me laisse faire, elle doit alors trouver le bon dosage entre la fermeté et la douceur. Un ton trop fort et trop ferme : je fais comme si j’avais peur et je me débats très fort ; un ton trop mou et… je me débats très fort aussi… Bref : c’est un bon moyen pour apprendre à parler à son toutou et à le connaître ! A noter aussi, le poil soyeux du Cavalier King Charles se nettoie facilement – et ce n’est pas neutre lorsqu’on a une tendance à faire la taupe dans les champs : lorsque la terre sèche : elle tombe ! Elle est mouillée ? Un coup de douchette et hop ça part ! Avez-vous déjà tenté l’expérience avec un coton ? Héhé…

7)      Ses couleurs

Le Cavalier King Charles existe en 4 couleurs : blenheim, tricolore, ruby ou noir & feu. Chacun ses goûts, chacun est servi ! Si le lien entre la couleur et le caractère n’est pas clairement démontrée, plusieurs échos se rejoignent. Les blenheim et les ruby seraient d’un côté, et les tricolores et les noir & feu de l’autre. Les premiers seraient malins, espiègles, filous, coquins, peu soucieux de leur image alors que les seconds seraient dignes, sages, sérieux, soucieux d’être respectables. La relation entre un maître et un CKC blenheim ou ruby serait plus fusionnelle, car ces CKC ont besoin de plus de contact avec leur maître. Les tricolores et noir & feu sont tout aussi attachés à leurs maîtres que les premiers mais ils sont moins pots de colle, moins démonstratifs. Ainsi, chacun trouve dans le Cavalier un toutou qui lui correspond. Si M’man préférait les tricolores au départ, elle a finalement choisi un blenheim pour ce côté espiègle, et bien elle n’est pas déçue ! Je préfère être pleine de terre des ongles à la tête après avoir fait la taupe plutôt que de la suivre gentiment au pied en balade… Humf !

Attention, ceci n’est pas forcément valable pour tous les CKC : le vôtre ne correspond peut être pas à cette description.

8)      Son image

Le Cavalier King Charles, grâce à son caractère, sa taille et son physique, a une bonne image auprès des personnes aimant les animaux. Il passe partout et on peut l’emmener facilement avec nous ! M’man ne veut jamais partir quelque part où les chiens sont autorisés sans moi ! Les hôtels, les restaurants, les transports en commun… nous avons très rarement rencontrés des gens désagréables avec nous. Nous allons régulièrement déposer des colis – Korridog oblige :D ! – et M’man ne compte plus le nombre de fois où ma présence crée du lien entre les clients qui font la queue. Imaginez un bureau de poste avec 5-6 personnes qui font la queue et ajoutez-y un petit CKC au milieu (trop mignon aussi, le petit CKC !) : par magie les gens se mettent à parler du toutou, puis entre eux. Les études qui montrent que les toutous au bureau sont bénéfiques pour les salariés qui peuvent emmener leur chien avec eux ne manquent pas et ne cessent de s’accumuler… Pourtant, là-dessus, en France nous sommes bien en retard… Un petit CKC dans un bureau : voilà qui sonne bien !

Qui craque pour une petite Fée ?!

 

Voilà… 8 bonnes raisons de choisir le Cavalier King Charles selon M’man… Pas de doute, je suis le Toutou parfait pour elle !

Et vous, quelles sont les raisons pour lesquelles vous avez choisi votre toutou ? N’hésitez pas à nous laisser un message !

Leave your reply

*
**Not Published
*Site url with http://
*